Comment choisir des matériaux de construction à la fois durables et abordables ?

Dans un développement immobilier résidentiel, il est possible d’améliorer l’impact environnemental de votre projet en choisissant des matériaux de construction à la fois durables et économiques. Nous vous proposons quelques conseils et astuces pour construire avec des matériaux plus écologiques, de la structure aux revêtements intérieurs, avec un budget et un calendrier de conception souvent serrés.

Choisir des matériaux de construction plus écologiques sans alourdir la facture

Les matériaux de construction émettent des gaz à effet de serre (GES) à chaque étape de leur cycle de vie. L’extraction des matières premières, la fabrication, le transport, l’utilisation et le recyclage sont autant de sources d’émissions de GES dans l’atmosphère qui contribuent aux changements climatiques.

Ainsi, pour un immeuble multilogement chauffé à l’électricité, les émissions de GES liées aux matériaux de construction peuvent être plus élevées que celles liées à l’énergie de fonctionnement.

Par où commencer?

  1. Établissez vos priorités en matière de réduction de GES dès le début de la conception de votre projet de construction;
  2. Recherchez des fabricants locaux pour vous créer une liste de fournisseurs de matériaux de construction plus durables;
  3. Trouver les bons matériaux demande du temps ! Prévoyez-le dans votre calendrier de projet.

Cycle de vie d’un matériau de construction. Source : Vivre en Ville

Voir au-delà du coût d’investissement

Un matériau durable doit aussi être abordable à long terme.

Si on tient compte de la durée de vie du bâtiment et des coûts d’entretien et de maintenance à long terme, le coût d’investissement initial dans des matériaux plus respectueux de l’environnement peut aussi vous faire réaliser de belles économies.

Par exemple, même si une toiture en bardeaux d’asphalte (3$ le pied carré) coûte moins cher à l’achat, son coût total sera supérieur à celui d’une toiture en métal (5$ à 15$ le pied carré) parce qu’il faudra la remplacer 2 à 3 fois plus souvent sur la durée de vie du bâtiment.

Pour orienter vos choix, vous pouvez définir un arbre de décision adapté à votre projet. Source : Vivre en Ville

3 stratégies pour construire avec le climat sans se ruiner

1. Réduire à la source la quantité de matériaux nécessaire

Un bon exemple est d’éviter de recouvrir les colonnes ou plafonds est un choix à la fois économique et écologique que vous pourrez valoriser comme une identité architecturale forte. Des plafonds de béton donneront un style industriel, alors que des colonnes et poutres en bois offriront un environnement plus naturel. Plus vous ferez ce type de choix en amont de votre projet, plus la mise en œuvre sera facilitée par la suite avec les enjeux d’installation électrique, d’acoustique, de sécurité incendie, etc.

2. Choisir les matériaux : se poser les bonnes questions pour faire les bons choix

  • Quelle durée de vie anticipez-vous pour le bâtiment ? Le choix des matériaux doit se faire en conséquence;
  • Quels seront les coûts de nettoyage, d’entretien et de remplacement dans cet horizon temporel ? Investir dans des matériaux de meilleure qualité peut vous faire économiser à long terme;
  • Est-ce que les matériaux choisis utilisent des matières premières locales et renouvelables ? Sont-ils recyclables en fin de vie utile ? Si ce n’est pas le cas, vérifiez s’il existe des alternatives plus écologiques.

3. Envisager le réemploi de certains matériaux, soit sur place pour un bâtiment existant, soit via des filières d’économie circulaire des matériaux comme ÉcoRéno et Matériaux sans Frontières.

Se poser les bonnes questions pour faire les bons choix

L’arbitrage entre plusieurs matériaux n’est pas toujours évident. Doit-on privilégier un matériau dont la fabrication est locale mais qui émet beaucoup de GES, ou un matériau bardé de certifications écologiques mais produit à des milliers de kilomètres

Gardez en tête que la performance environnementale ne fait pas tout ! Un matériau durable doit aussi :

  • être sain et ne pas nuire à la santé des occupants;
  • être de qualité et performant;
  • être installé avec soin, dans un assemblage intelligent;
  • faciliter l’entretien du bâtiment, simplifier sa rénovation et prolonger sa durée de vie.

Le choix des professionnels avec qui vous travaillerez est essentiel:

  • les concepteurs doivent vous proposer des matériaux écologiques et durables de manière proactive;
  • les professionnels qui se chargeront de la pose des matériaux doivent être prêts à collaborer et à se former au besoin.

Pour faire les bons choix, Vivre en Ville vous propose un tableau de comparaison simple d’utilisation que vous pouvez adapter aux enjeux de votre projet.

Des ressources pour faire des choix éclairé

Plusieurs outils peuvent vous guider dans vos choix

  • les répertoires de produits et matériauthèques Québox (Québec) et 2030 Palette (mondial);
  • les “listes rouges” de produits à éviter comme celle de l’International Living Future Institute;
  • les déclarations environnementales et sanitaires des produits (DSP);
  • les fiches techniques et signalétiques des produits.

Québox, une matériauthèque virtuelle présentant des produits, matériaux, technologies et systèmes constructifs québécois disposant d’une information complète et validée au sujet de leurs performances environnementales. Source : Québox